1) Journées de la SF2A | 7-11 juin 2021 | Virtuel

La date limite d’inscription et de soumission des abstracts aux Journées de la SF2A 2021 est reportée au 25 mai, sur le site CarbonFreeConf. Pour participer à  ces journées, il faudra être à jour de vos cotisations, l’inscription étant gratuite pour les doctorants.

Le site des journées se trouve ici:  https://www.carbonfreeconf.com/website/134/home

Toutes les infos pour s’inscrire sont ici: http://sf2a.eu/spip/IMG/pdf_Petit_guide_de_participation_aux_journees_SF2A_2021.pdf

Quelques ateliers d'intérêt spécifique pour la communauté PNP:
Atelier Général du PNP : Le Programme National de Planétologie organise un atelier "blanc" couvrant toutes les thématiques Astronomie et Astrophysique couvertes par le PNP. Ces thématiques comprennent :
L'observation et la modélisation de la formation des systèmes planétaires;
L'étude des propriétés des divers objets qui les constituent, exoplanètes, planètes et petits corps;
La compréhension du comportement et de l'évolution des objets individuellement, et des systèmes planétaires dans leur ensemble.

Pour chacun de ces aspects, des présentations d'études théoriques, observationnelles ou de simulations numériques sont les bienvenues pour présenter à l'ensemble de la communauté française la diversité des travaux réalisés dans tous les thèmes de la planétologie, quelque soit leur approche méthodologique.
Demain l’ELT ! Quelle science dans quel contexte dans les années 2030: Cet atelier multi-PN et pluriannuel propose de préparer la communauté astronomique à l'arrivée de l'Extremely Large Telescope (ELT), qui sera le plus grand télescope optique au monde et dont la première lumière est attendue pour fin 2025. Nous souhaitons en 2021 traiter particulièrement de l’ELT dans le paysage observationnel global à l’horizon 2027-2030.
Joint workshop SFE-PNP: Extraterrestrial materials, samples return missions and implications for Exobiology : In the context of the exogenous delivery of volatiles (water and organic matter) on telluric planets, missions of sample return, essentially from asteroids, as well as the study of meteoritic matter, are considered as of prime importance to assess the possible role of such materials on the emergence of prebiotic chemistry on telluric planets. This joint workshop SFE-PNP will focus on the nature, possible origin and evolution of the organic matter within small bodies of the Solar System. With the recent successes of Hayabusa 1 and 2 and the on-going mission OSIRIS-REx, this decade is opening a new era in analyzing in unprecedented detail in the laboratory reasonably large amounts of primitive materials collected in-situ.   
Cinquième réunion des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193): Bienvenue à la réunion biennale des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193). Elle vise à faire se rencontrer leurs utilisateurs, et à présenter les évolutions des télescopes et de leurs instruments ainsi que les résultats scientifiques qui y ont récemment été obtenus
Atelier Général de l'AS SKA : SKA, son éclaireur français NenuFAR, et ses précurseurs: SKA permettra des avancées décisives en physique et astrophysique. Cet atelier vise à faire une revue des activités scientifiques et techniques autour de ce projet, que ce soit la science avec SKA, la mise en service récente de son éclaireur français NenuFAR, les activités concernant les précurseurs internationaux comme MeerKAT ou ASKAP, ou les travaux menés autour de la radioastronomie en général
Détecter et caractériser des exoplanètes en présence d’activité stellaire:  De nombreuses missions spatiales (PLATO, JWST, ARIEL) et au sol (ESPRESSO, SPIROU) ont pour objectif de découvrir et caractériser des planètes semblables à la Terre. La réussite de cet objectif dépend de notre compréhension des phénomènes d’activité stellaire. Cet atelier propose de réunir la communauté stellaire et d'exoplanétologie afin de discuter de cette problématique, défi de cette décennie.
Relevés photométriques grand champ II: Suite au succès de l'atelier tenu lors de la SF2A 2018 et de l’avancée rapide du sujet, ce second atelier rassemblera de nouveau la communauté française impliquée sur les grands relevés photométriques grand champ optique et proche infrarouge présents (Gaia, DES, DECaLS, HSC, UNIONS-CFIS, etc.) et futurs (Euclid, Rubin-LSST, etc.) pour dresser un bilan de la science et des méthodes.
Magnétosphères (exo-)planétaires comparées : Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.


2)  Europlanet Science Congress 2021 | Virtual meeting | 13 – 24 September 2021

Icy worlds: Past and future explorations
Link:  https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC2021/abstractsubmission/41677

The exploration of the outer solar system by Galileo at Jupiter, Cassini-Huygens at Saturn, New Horizons at Pluto-Charon and Dawn at Ceres, has revealed that several icy worlds harbor subsurface salty liquid reservoirs underneath their cold surface. By flying through the icy-vapor plume erupting from Enceladus' south pole, Cassini proceeded for the first time to the analysis of fresh materials coming from an extraterrestrial ocean, revealing its astrobiological potentials. Even if there is no direct evidence yet, similar oceanic habitats might also be present within Europa, Ganymede, Titan and Triton, which will be characterized by future missions currently under development (JUICE, Europa Clipper, Dragonfly), or under study (Europa Lander, Trident, Enceladus orbiter/lander mission).

Understanding these icy ocean worlds and their connections with smaller icy moons and rings requires input from a variety of scientific disciplines: planetary geology and geophysics, atmospheric physics, life sciences, space weathering, as well as supporting laboratory studies, numerical simulations, preparatory studies for future missions and technology developments in instrumentation and engineering. We welcome abstracts that span this full breadth of disciplines required for the characterization and future exploration of icy world systems.

The deadline for abstract submission is 26 May 2021, 13:00 CEST.

Please note that EPSC2021 will be held as a virtual meeting.

Best Regards,
Gabriel Tobie, Carly Howett, Alice Lucchetti, Frank Posberg, Federico Tosi.
Exoplanet observations, modelling and experiments: Characterization of their atmospheres
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC2021/session/41612     

The field of extrasolar planets is one of the most rapidly changing areas of astrophysics and planetary science. Ground-based surveys and dedicated space missions have already discovered more than 4000 planets with many more detections expected in the near future. A key challenge is now the characterisation of their atmospheres in order to answer to the questions: what are these worlds actually like and what processes govern their formation and evolution?

To answer these questions, a broad range of skills and expertise are required, stretching from Solar System science to statistical astrophysics, from ground-based observations to spacecraft measurements, and atmospheric/interior/orbital modelling. The numerous studies conducted in the past twenty years have unveiled a large diversity of atmospheres, from ultra-hot Jupiters to temperate super-Earths. The next generation of space and ground based facilities, including current high-resolution instruments (e.g. ESPRESSO, Spirou, CHEOPS, IGRINS, E-ELT, JWST, and Ariel) will characterise this multifarious population in stunning detail and challenge our current understanding. Both theoretical works and experimental measurements are required to prepare for such a change of scale.

This session will focus on the atmospheric characterisation of exoplanets and the conveners welcome any abstract related to this subject.                           

Olivia Venot, Monika Lendl, Giuseppe Morello,Vivien Parmentier, Ingo Waldmann

Planet" Titan
Saturn's moon Titan, despite its satellite status, has nothing to envy to planets: it has planetary dimensions, a substantial and dynamic atmosphere, a carbon cycle, a variety of geological features (dunes, lakes, rivers, mountains and more), seasons, and a hidden ocean. It even now has its own mission: Dragonfly, selected by NASA in the frame of the New Frontiers program.
In this session, scientific presentations are solicited to cover all aspects of current research on Titan: from its interior to its upper atmosphere, using data collected from the Cassini-Huygens mission (2004-2017) and/or from ground-based telescopes (e.g., ALMA) and/or based on modelling and experimental efforts to support the interpretation of past and future observations of this unique world.

Abstract submission deadline: May 26, 2021
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC2021/session/41676

Virtual meeting infos :
https://www.epsc2021.eu/virtual_meeting/overview.html

Convener: Anezina Solomonidou | Co-conveners: Sam Birch, Alice Le Gall, Shannon M. MacKenzie, Marco Mastrogiuseppe
Venus Science and Exploration

This session welcomes presentations on all aspects of the Venus system including interior, surface, atmosphere and ionosphere. We welcome presentations based on past or current observations, theory and modelling, as well as presentations related to future instrumentation, orbiter & in-situ mission concepts.

More information about the session and a link to abstract submission can be found on:
https://meetingorganizer.copernicus.org/EPSC2021/session/41590

Abstract submission deadline is 26 May 2021, 13:00 CEST (UTC+2)

Looking forward to welcoming you at this virtual session!

The Conveners

Thomas Widemann, Richard Ghail, Dmitry Gorinov, Anna Gülcher, Yeon Joo Lee, Moa Persson, Colin Wilson


3) The Future of Airborne Infrared/Submm Astronomy: Prospects and Opportunities | 26-28 July 2021

This online workshop is the First of Two, intended for all those concerned about the short-term and mid-term future of Infrared and Submm astronomy. The first workshop aims to identify the main scientific interests in this field, in preparation for a second workshop that will focus specifically on supporting instrumental solutions that can be contributed from the European side. We are interested in new ideas and intend to leave ample room for contributed talks. Meeting times will be suitable for both European and American audiences.

Please also forward this email to potentially interested colleagues.

More details are available at the workshop homepage at: https://conference.dsi.uni-stuttgart.de/event/10/

Questions or comments may be directed to Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


All the best,
Bernhard Schulz
on behalf of the SOC and LOC

4) 27e Réunion des Sciences de la Terre (RST)|  Lyon, France | 1er - 5 novembre 2021

Le site de la RST : https://rst2020-lyon.sciencesconf.org/

La session "Géologie lunaire et martienne" que je coordonne est reconduite. Vous en trouverez le résumé ci-dessous.

Si vous aviez soumis un résumé l'an dernier, il n'est pas perdu ! Vous le retrouverez en vous connectant sur le site, et vous pourrez choisir de le re-soumettre tel quel, de le modifier, ou de le retirer. Évidemment, les nouvelles contributions sont aussi les bienvenues ! La date butoir est fixée au 31 mai. Je rappelle que le format est assez court (2000 caractères maximum).

Après plus d'une année de congrès virtuels, j'espère que cette session sera l'occasion de nous retrouver de manière plus conviviale... En outre, la RST peut constituer pour vos étudiants un premier pas moins intimidant que l'AGU dans le monde des congrès scientifiques, n'hésitez donc pas à leur transmettre l'information !

Merci d'avance pour vos contributions et à bientôt,

Erwin DEHOUCK
Maître de conférences
---

Géologie lunaire et martienne

La Lune et Mars sont les deux objets du système solaire les plus visités depuis l'avènement de l'exploration spatiale. Leur étude révèle une histoire géologique présentant à la fois des points communs et des différences fondamentales avec celle de la Terre, et permet d'éclairer les périodes les plus anciennes de l'histoire du système solaire, mal préservées sur notre planète. Cette session accueille toutes les contributions relatives à la caractérisation géologique de la surface et de la subsurface de la Lune et de Mars, incluant celles basées sur des observations télescopiques, orbitales ou in situ, mais aussi sur l'analyse d'échantillons/météorites, sur l'étude d'analogues terrestres ou encore sur des expérimentations en laboratoire.


5) Journées de Spectroscopie Moléculaires | Rennes, France | 28-30 Juin  

Site : https://jsm-rennes2020.sciencesconf.org/
Les Journées de Spectroscopie Moléculaire 2021 auront lieu à Rennes du 28 au 30 Juin et les inscriptions sont ouvertes! Cette rencontre sera l'occasion de se réunir pour échanger autour des posters et présentations offrant un panorama de la spectroscopie francophone. Présentations et sessions poster se dérouleront durant les deux premières journées tandis que la dernière journée sera dédiée à un atelier thématique "Spectroscopie en milieux extrêmes".

Les JSM sont une conférence gratuite, pour la première fois organisée de manière hybride visio/présence de façon à ce que le plus grand nombre de personnes puissent participer, malgré la situation sanitaire. Les journées seront bien évidemment organisées à Rennes dans le plus stricte respect des rêgles sanitaires en vigueur fin Juin.

Les inscriptions seront ouvertes jusqu'au 6 Juin sur le site de la conférence. Cependant, compte tenu de la difficulté d'organiser un évènement cette année (qui plus est hybride!), nous vous serions extrêmement reconnaissants si vous vous incriviez dès que possible. Veuillez noter que l'inscription est aussi obligatoire avant le 6 Juin pour celles et ceux qui souhaiteraient nous rejoindre par visioconférence.

Vous pouvez soumettre vos résumés pour des présentations poster jusqu'au 6 Juin sur le même site internet.
Nous vous serions reconnaissants de diffuser cette annonce dans vos laboratoires aux personnes qui pourraient être intéressées et nous serons ravis de vous accueillir à Rennes !

Lucile Rutkowski et Robert Georges
pour le comité d'organisation des JSM 2021


6) Program Core2Disk II | On line | May 17-28, 2021

Program Core2Disk II : invitation to join us online

The scientific program Core2Disk, funded by the Institut Pascal, PNPS, PCMI and the PNP, initially planned over 4 weeks in 2020 has been transformed in an online 2-weeks program on May 17-28, 2021.

It is dedicated to the fate of interstellar dust from prestellar cores to solar nebulae, and will gather around 60 experts to shed light on the physico-chemistry of dust grains along the star formation sequence.

This edition will be held online: we have built a light program with only few oral contributions per day, and time for discussions, around mid-day European time, so that both participants in Asia and Americas can join at reasonable hours.

The description of the program can be found here :

http://irfu.cea.fr/Pisp/anaelle.maury/psi2-coretodisk/index.html

The abstracts of the talks are being added as we receive them on our Indico page :

https://indico.ijclab.in2p3.fr/event/7100/timetable/#all

In this online version we are opening our program to the community and invite interested colleagues to join us online.

To receive further information and get links to connect, please fill in the following form by May 15th.

https://forms.gle/RdV11ALQFUNR7Qjv9

The SOC - Emmanuel Dartois, Jean Duprat, Emilie Habart, Patrick Hennebelle, Anaëlle Maury, Eric Pantin, Leonardo Testi, Nathalie Ysard


7) These CNRS Prime au LPG
Approche expérimentale du rôle et devenir de la matière organique primordiale dans les satellites de glace des planètes géantes

Bruno Bujoli (CEISAM) & Christophe Sotin (LPG).
Candidature (date limite 1 Juin): https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/egaal/copy_of_theses-2020

Renseignements: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


8) Proposition de sujet de thèse | IRAP & Institut Clément Ader

Contexte:

L’utilisation de ressources in situ (ISRU) est un concept clef pour l’exploration lunaire, qui doit permettre l’implantation de bases autonomes et la réalisation de séjours de longue durée où l’énergie et les matières premières seront des préoccupations majeures des astronautes. Une ressource est le régolithe composé d’oxydes, qui peut être utilisé pour l’extraction d’oxygène ou d’éléments métalliques/métalloïdes, pour la construction d’abris pérennes par fabrication additive. L’étude du régolithe est alors un point fondamental avant d’envisager la fabrication ou la réparation de structures ou objets plus techniques, par exemple de systèmes utilisés par les équipes scientifiques impliquées dans ces missions. Les missions Apollo ont permis de montrer que le régolithe lunaire présente une variabilité notable selon la roche mère dont il dérive. Les deux types principaux sont les basaltes de mers lunaires et les roches anorthositiques des highlands. Les missions orbitales successives conduites ces vingt dernières années par différentes agences spatiales ont permis d’extrapoler et d’étendre cette connaissance à la quasi-globalité de la surface lunaire, révélant la complexité de l’histoire du régolite. Ceci induit la nécessité d’étudier la dispersion des propriétés physiques et chimiques des régolithes en vue de leur utilisation dans différents procédés de fabrication additive lunaire. Ce thème de très forte actualité s’inscrit directement dans les développements en cours pour l’exploration spatiale.

Problématique et démarche :

Dans un objectif de fabrication d’objets techniques (outils, pièces mécaniques, ...) par fabrication additive par fusion de poudre de régolithe selon un cahier des charges précis en termes de microstructures et propriétés finales, le point clé est la connaissance fine des propriétés optiques et thermiques de la poudre à différentes températures, en environnement lunaire. La thèse se décline autour de trois thèmes fondamentaux qui considèrent un substitut de régolithe ou « simulant » de référence puis ce même simulant reformulé, d’une part pour étudier l’influence de la variabilité du régolithe lunaire et d’autre part pour étudier le potentiel d’une incorporation de poudre métallique. Pour chaque thème, il s’agit de caractériser les propriétés thermiques et thermo-optiques des simulants, en adressant l’influence du taux de compaction de la poudre et de son tamisage, points importants pour la fabrication additive. Une identification des conditions de fabrication par fusion laser sur lit de poudre sera ensuite réalisée en considérant une modélisation des interactions rayonnement/matière. Des éprouvettes d’essais mécaniques seront alors élaborées par ce procédé puis testées pour établir des relations simulant / procédé / propriétés et comparer les résultats des trois thèmes.
Le 1er thème est lié à la caractérisation du simulant de référence. S’il est possible de trouver dans la littérature des données sur le régolithe autour de la température ambiante, il est par contre bien plus difficile de trouver ces données à des températures élevées, jusqu’à la fusion. Des adaptations de bancs et une méthodologie de caractérisation seront développées dans ce 1er thème en vue d’accéder aux propriétés thermiques, optiques et thermo-optiques dans une large gamme de température. Pour garantir un approvisionnement plus aisé que les simulants lunaires existants et une quantité suffisante pour la fabrication de pièces, un simulant issu d’un basalte du Massif Central (site du pic d’Ysson) sera considéré.

Le 2ème thème est lié à la variabilité de la composition du régolithe. Pour traiter cet aspect, il est prévu de modifier la composition du simulant de référence (basalte du pic d’Ysson) en y ajoutant différents oxydes pour couvrir de la manière la plus étendue possible la gamme de propriétés des échantillons de régolithe ramenés par les différentes missions lunaires selon les lieux de prélèvement. La prise en considération de cette variabilité nécessite de réaliser des études de l’influence d’une part des compositions chimique et minéralogique et d’autre part de la morphologie et de la granulométrie des poudres

Le 3ème thème consiste à étudier l’influence de l’introduction de poudres métalliques dans le simulant de référence pour produire des matériaux à plus basse température et d’adresser un objectif de coût énergétique minimal pour une infrastructure sur la Lune, en particulier pour permettre une phase avec un démonstrateur in situ. L’objectif est d’identifier le potentiel permis par l’introduction de poudres métalliques pouvant provenir d’agrégats métalliques résultant de l’extraction d’oxygène à partir du régolithe sur le procédé SLM et les propriétés des matériaux finaux. Cette voie doit permettre d’abaisser la température de fusion des mélanges pulvérulents et d’obtenir des microstructures de type cermet (céramique-métal) avec une ténacité et/ou des conductivités électriques et/ou thermiques améliorées par rapport au matériau référence avec, par exemple, des implications pour les procédés électrochimiques.

Profil des candidats :
Titulaire d’un Master 2 ou d’un diplôme d’ingénieur, ayant des aptitudes en méthodes expérimentales ainsi que de bonnes compétences en modélisation. Profil en science des matériaux et/ou en physique des matériaux, plus spécifiquement dans les spécialités déclinées dans le sujet (matériaux inorganiques, structures et microstructures, transformations physico-chimiques à haute température, propriétés optiques / thermo-optiques / thermiques). Maîtrise de l’anglais. Motivation et goût pour un questionnement pluridisciplinaire.

Modalités de candidature :
- Transmettre un CV et une lettre de motivation, par mail, aux co-directeurs de thèse. - Date limite de candidature : lundi 17 mai 18h00.

Thierry CUTARD (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) & Patrick PINET (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

9) Research position in Planetary science, Solar System studies, & star formation | Christchurch, NZ

I welcome applications for a research position to explore questions around the role of interstellar objects in planetary system formation. A wide range of expertise is relevant, potentially including planetary, stellar, or even Galactic studies; this position is ideal for a researcher looking to branch out into a rapidly developing new area of astronomy and planetary science.

This is a six-year postdoctoral and teaching position where you will help build a new approach to planetary science in a country with a rapidly developing and enthusiastic aerospace community and new Space Agency. You will be encouraged to grow and flourish as a researcher, to pursue independent research, and to mentor more junior colleagues in areas of your skillsets and expertise. The UC planetary group has wide-ranging interests broadly focussed on Solar System formation and evolution, including both observational and theoretical approaches. International collaborations include the Vera Rubin Observatory, OSSOS/Colours of OSSOS, SSOLS, and JWST’s DiSCo-TNOs. Current planetary missions include ESA’s Comet Interceptor and NASA’s DART; the group are developing capability toward NZ’s first planetary mission. UC has a rapidly growing network of space-related research groups across geology, engineering and other disciplines. Observing time with UC’s Mt John Ōtehīwai Observatory at Takapō is available. Teaching is part of the position; into first-year and second-year undergraduate astronomy (ASTR109 astro/planetary for all degrees, and ASTR211 observational astronomy, using facilities at Mt John).

I consider the active practise of Te Tiriti critical to creating a scientific future for Aotearoa New Zealand. Our group is committed to making the culture and community of the planetary science field a supportive and welcoming place for all, and to development of our critic and conscience role. People from historically marginalised groups and communities are particularly encouraged to apply. Candidates who whakapapa to te ao Māori or Pasifika who currently work in adjacent fields should be aware that the scope of the position is highly flexible; please discuss with me.

The initial focus of the position is intended to be simulation of the collapse and stellar/planetary system formation of molecular clouds containing a population of interstellar objects. Initial hydrodynamic simulations in the Python-based AMUSE framework have shown remarkably promising results. This project will springboard established AMUSE code to explore a detailed physical parameter space, in close collaboration with theorist colleagues in Europe.

The six-year position in Christchurch is available from July 2021 onward. Salary is $75,000 NZD in the first year, increasing in subsequent years. You should have submitted a PhD in a related field by your start date. If currently overseas, the successful candidate will need to meet immigration requirements, as the NZ border is currently on limited entry, including post-arrival quarantine.

The UC planetary group values work-life balance; NZ annual holidays run mid Dec to mid Jan and we go offline during that time. Christchurch | Ōtautahi is a pleasant city with easy access to nearby mountains and coast, and has a growing aerospace community, in a country with a successful elimination strategy for Covid-19.

Prospective candidates are encouraged to contact me for further information or with any questions, with an email title containing ‘Interstellar postdoc’. Applications are requested by June 12 NZ timezone.

To apply: email the following items (as a single pdf):

    A one-page cover letter — noting your thoughts about skillsets or expertise relative to the project focus.
    CV — please include any publications, teaching experience, and/or work and achievements that you are enthusiastic about, but that may not easily fit within traditional metrics of academic success.
    A two-page research statement — figures welcome
    Include only the contact details of three referees: no letters required initially

You may find helpful the AAS Postdoc Application Guidelines.

Michele Bannister (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)


10) Offre de thèse à l'université Côte d'Azur dans l'équipe de Patrick Cassam-Chenaï

In silico spectroscopic studies of the Buckminsterfullerene C 60 in view of the interpretation of experimental studies and astrophysical observations

Buckminsterfullerene, C 60 , is an icosahedral molecule constituted of 60
carbon atoms. Its unique physical properties are the object of active researches.
It has been detected in a great variety of circumstellar and interstellar environements,
included protoplanetary nebulae [1], thanks to its infra-red (IR) spectra,
which results from transitions between its vibrational energy levels.
Furthermore, a recent high-resolution spectroscopic experiment on isolated molecules
has produced data lists of unprecedented quality [2], whose interpretation
remains incomplete. This is why a theoretical study of the rotation-vibration spectrum
of C 60 is of paramount interest.

In our laboratory, we have developed a computer code, CONVIV, that solves the
Schrödinger equation for molecular rotation-vibration degrees of freedom with
state-of-the-art accuracy [3]. It can be used to perform calculations of the
infrared spectrum of molecules of arbitrary sizes, including C 60 which has 174
internal degres of freedom. It has enabled us to test the force fields
available in the literature for this system [4]. These tests have revealed
that the description of C 60 anharmonicity by these force fields is not satisfactory,
which is not surprising, because it is only arising from the transformation from
internal coordinates (internuclear lengths and angles) into Cartesian coordinates.

The ph.D work will first consist in constructing a potential energy surface
for C 60 able to really capture the anharmonicity of this system. Then, in
introducing the use of non-Abelian symmetries in the CONVIV code, to fully exploit the high,
icosahedral symmetry of C60 when calculating its rotation-vibration spectrum with this code.
Finally, the obtained results will be confronted to the experimental and observational data,
in order to extract as much information as possible from the latter.

References
[1] Y. Zhang, S. Kwok, Astrophys. J. 730, 126 (2011).
[2] P. B. Changala, M. L. Weichman, K. F. Lee, M. E. Fermann, J. Ye, Science
363, 49 (2019).
[3] P. Cassam-Chenaı̈, J. Liévin, Journal of Computational Chemistry 27, 627-
640 (2006).
[4] Daniel A. Jelski, Laszlo Nemes, and S Broughton Journal of Cluster Science
16, 1 (2005).


mis en ligne sur:
https://www.adum.fr/as/ed/voirproposition.pl?site=adumR&matricule_prop=35107
 

11) Offre de post-doc at Old Dominion University, Norfolk VA
I am looking to hire a post-doc on a number of NASA-funded projects including;
Speciation and characterization of atmospheric aerosols using infrared and optical satellite measurements
High temperature Fourier transform spectroscopy of metal oxides and hydrides for hot exoplanets
Collision-induced absorption spectroscopy of N2 and CH4 mixtures for Titan’s atmosphere
Measuring absorption cross sections of hydrocarbons for the Giant Planets

Please encourage suitable candidates to contact me.
 
Prof. Peter F. Bernath
Eminent Scholar
Department of Chemistry & Biochemistry
Old Dominion University
4541 Hampton Boulevard
Norfolk, VA 23529-0126
Phone: 757-683-6908   Fax: 757-683-4628


12) The INSIGHT Team is recruiting
The InSight team is recruiting a second round of “𝗜𝗻𝗦𝗶𝗴𝗵𝘁𝗦𝗲𝗲𝗿𝘀”. This is a program intended to expose early career scientists to the experience of working on an interplanetary mission science team. We are inviting a select number of senior graduate students and early career scientists to observe our next mission science team meeting. They will be paired with a mentor from the science team and allowed to observe the virtual science team meeting in its entirety from 28 June - 2 July 2021. We hope that this will provide valuable insight (ha) into the work and team dynamics that take place on missions and help early career scientists make informed decisions about their career paths.

Information et inscription ici : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSdLc0FGQbJstA5DxXyUJpaBGygsmTUFqrJqitAoAQeNzSr_yQ/viewform


13) Offre de thèse au CRPG-Nancy
Approche expérimentale du fractionnement isotopique du germanium dans les conditions de formation du noyau et d’accrétion des planétésimaux.

Contact pour le contexte du projet  : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Date limite de candidature : 28 mai 2021: envoyer un CV et et une courte lettre de motivation

Début 1er octobre 2021

Cette offre sera bientôt diffusée sur le site du CRPG et de l’ED SIReNa
http://www.crpg.cnrs-nancy.fr/index.php
http://doctorat.univ-lorraine.fr/fr/les-ecoles-doctorales/sirena/presentation

1) Journées de la SF2A | 7-11 juin 2021 | Virtuel

Les inscriptions aux Journées de la SF2A sont maintenant ouvertes, via le site CarbonFreeConf. Pour participer à  ces journées, il faudra être à jour de vos cotisations, l’inscription étant gratuite pour les doctorants.

Le site des journées se trouve ici:  https://www.carbonfreeconf.com/website/134/home

Toutes les infos pour s’inscrire sont ici: http://sf2a.eu/spip/IMG/pdf_Petit_guide_de_participation_aux_journees_SF2A_2021.pdf

Quelques ateliers d'intérêt spécifique pour la communauté PNP:
Atelier Général du PNP : Le Programme National de Planétologie organise un atelier "blanc" couvrant toutes les thématiques Astronomie et Astrophysique couvertes par le PNP. Ces thématiques comprennent :
L'observation et la modélisation de la formation des systèmes planétaires;
L'étude des propriétés des divers objets qui les constituent, exoplanètes, planètes et petits corps;
La compréhension du comportement et de l'évolution des objets individuellement, et des systèmes planétaires dans leur ensemble.

Pour chacun de ces aspects, des présentations d'études théoriques, observationnelles ou de simulations numériques sont les bienvenues pour présenter à l'ensemble de la communauté française la diversité des travaux réalisés dans tous les thèmes de la planétologie, quelque soit leur approche méthodologique.
Demain l’ELT ! Quelle science dans quel contexte dans les années 2030: Cet atelier multi-PN et pluriannuel propose de préparer la communauté astronomique à l'arrivée de l'Extremely Large Telescope (ELT), qui sera le plus grand télescope optique au monde et dont la première lumière est attendue pour fin 2025. Nous souhaitons en 2021 traiter particulièrement de l’ELT dans le paysage observationnel global à l’horizon 2027-2030.
Joint workshop SFE-PNP: Extraterrestrial materials, samples return missions and implications for Exobiology : In the context of the exogenous delivery of volatiles (water and organic matter) on telluric planets, missions of sample return, essentially from asteroids, as well as the study of meteoritic matter, are considered as of prime importance to assess the possible role of such materials on the emergence of prebiotic chemistry on telluric planets. This joint workshop SFE-PNP will focus on the nature, possible origin and evolution of the organic matter within small bodies of the Solar System. With the recent successes of Hayabusa 1 and 2 and the on-going mission OSIRIS-REx, this decade is opening a new era in analyzing in unprecedented detail in the laboratory reasonably large amounts of primitive materials collected in-situ.   
Cinquième réunion des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193): Bienvenue à la réunion biennale des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193). Elle vise à faire se rencontrer leurs utilisateurs, et à présenter les évolutions des télescopes et de leurs instruments ainsi que les résultats scientifiques qui y ont récemment été obtenus
Atelier Général de l'AS SKA : SKA, son éclaireur français NenuFAR, et ses précurseurs: SKA permettra des avancées décisives en physique et astrophysique. Cet atelier vise à faire une revue des activités scientifiques et techniques autour de ce projet, que ce soit la science avec SKA, la mise en service récente de son éclaireur français NenuFAR, les activités concernant les précurseurs internationaux comme MeerKAT ou ASKAP, ou les travaux menés autour de la radioastronomie en général
Détecter et caractériser des exoplanètes en présence d’activité stellaire:  De nombreuses missions spatiales (PLATO, JWST, ARIEL) et au sol (ESPRESSO, SPIROU) ont pour objectif de découvrir et caractériser des planètes semblables à la Terre. La réussite de cet objectif dépend de notre compréhension des phénomènes d’activité stellaire. Cet atelier propose de réunir la communauté stellaire et d'exoplanétologie afin de discuter de cette problématique, défi de cette décennie.
Relevés photométriques grand champ II: Suite au succès de l'atelier tenu lors de la SF2A 2018 et de l’avancée rapide du sujet, ce second atelier rassemblera de nouveau la communauté française impliquée sur les grands relevés photométriques grand champ optique et proche infrarouge présents (Gaia, DES, DECaLS, HSC, UNIONS-CFIS, etc.) et futurs (Euclid, Rubin-LSST, etc.) pour dresser un bilan de la science et des méthodes.
Magnétosphères (exo-)planétaires comparées : Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.


2) Cinquième réunion des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193) | 9 juin 2021
Chers membres du CS-T193,

Dans le cadre des journées SF2A 2021 virtuelles, nous organisons la 5e réunion des utilisateurs des télescopes français. Elle se tiendra le mercredi 9 juin de 14h00 à 18h00.

C'est l'occasion pour la communauté de connaitre les nouveaux instruments mis à disposition par le Télescope Bernard-Lyot et le T193 à l'Observatoire de Haute-Provence. L'actualité est riche, avec la venue de Neo-Narval (fin 2019) et SPIP (début 2022) au TBL, de MISTRAL (fin 2021) et SOPHIE-RED (mi 2022) au T193. Cette réunion biennale vise également à favoriser les rencontres et échanges entre les les utilisateurs et acteurs de ces télescopes.

Afin de mettre en avant les résultats scientifiques récents obtenus avec ces deux télescopes, nous lançons un appel aux utilisateurs du TBL et du T193 à proposer des contributions liées aux programmes scientifiques PNPS, PNP, PNCG, PCMI.

Deux formes d'intervention sont proposées : des présentations orales (10min+5min de questions) et des posters électroniques (présentés oralement sur 1min).

Merci d'envoyer vos propositions (auteurs/titre/résumé) à :
Guillaume Hébrard <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>
Philippe Mathias <Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.>

Date limite : vendredi 14 mai 2021.

Site web et programme préliminaire de l'atelier :
https://www.carbonfreeconf.com/website/150/home

N’hésitez pas à diffuser cette annonce aux personnes que cela pourraient intéresser.

Merci,
Guillaume


3) Prochaine Conférence Nationale d'Exobiologie | Marseille | 11-14 octobre 2021

Nous avons le plaisir de vous annoncer l’organisation par la Société Française d’Exobiologie de la prochaine Conférence Nationale d’Exobiologie qui aura lieu, en présentiel, sur le campus de Luminy à Marseille du Lundi 11 au Jeudi 14 octobre 2021 inclus.

Cette conférence sera l’occasion de présenter, à travers une approche interdisciplinaire, les dernières avancées scientifiques sur des thématiques allant de la formation du système solaire à l’émergence du vivant sur Terre.

Quelle que soit votre discipline, n’hésitez pas à venir nous rejoindre pour échanger autour de ces questions fondamentales et discuter de l'avenir de l'exobiologie en France.

Pour votre information, le date limite de soumission des résumés est prévue pour le 16 juillet 2021.

Vous pouvez par ailleurs vous inscrire à tarif réduit jusqu’au 17 septembre 2021 (80 euros) puis 100 euros au-delà de cette date.

Vous trouverez toutes les informations sur la conférence au lien suivant https://www.exobiologie.fr/Conference21/

En espérant vous voir nombreux en octobre sur Marseille.

Bien cordialement.

Grégoire Danger et Vassilissa Vinogradoff pour le CA de la SFE.

4) CNSA Establishes the Lunar Sample Expert Committee
Announcement of interest from the China National Space Administration (CNSA) concerning the allocation of Chang'e 5 and future samples.
 
“Recently, the National Space Administration held the first inaugural meeting of the Lunar Sample Expert Committee in Beijing. Zhang Kejian, director of the National Space Administration, and Li Shushen, vice president of the Chinese Academy of Sciences, attended the meeting and delivered speeches. Wu Yanhua, deputy director of the National Space Administration, presided over the meeting.

In order to give full play to the scientific research value of lunar samples and standardize the management of scientific research samples, in accordance with the "Lunar Sample Management Measures", the National Space Administration established the Lunar Sample Expert Committee (referred to as the Sample Committee) as an expert advisory body for the management of lunar samples. The principle of openness, exercise powers such as review and consultation related to lunar samples. The first lunar sample expert committee consists of 9 experts. The chairman of the committee is Academician Zhu Rixiang of the Institute of Geology and Geophysics of the Chinese Academy of Sciences. The members include Xu Yigang, Academician of the Guangzhou Institute of Geochemistry, Chinese Academy of Sciences, Hou Zengqian, Deputy Director/Academician of the National Natural Science Foundation of China, and Science and Technology of China University Fellow Zheng Yongfei, Chinese Academy of Sciences National Astronomical Observatory Researcher Liu Jianjun, Beijing Ion Probe Center researcher Wan Yusheng, Peking University researcher Shen Bing, Nanjing University professor Hui Hejiu, China National Nuclear Corporation Beijing Institute of Geological Research Dean Li Ziying.
 
The meeting reviewed and passed the "Lunar Sample Expert Committee Charter." The articles of association stipulate that the sample committee is composed of 9-11 people, with one director, and each term of office is four years. When appointing the sample committee, in principle, the age of the director shall not exceed 70 years old, and the age of other members shall not exceed 65 years old. The research majors of the members of the Sample Committee shall cover the fields of geology, geophysics, geochemistry, mineral survey and exploration, astrophysics, planetary science, etc. The main responsibilities are: review the application for borrowing lunar samples and give evaluation opinions; review the return of lunar samples and give evaluation opinions; provide advice and suggestions on issues related to lunar samples; evaluate the scientific research results of lunar samples ; Carry out lunar science popularization work through lunar sample research; other matters entrusted by the National Space Administration that need to be considered by the sample committee.

The candidate experts of the sample committee are recommended by the Ministry of Education, Ministry of Science and Technology, Ministry of Natural Resources, Chinese Academy of Sciences, National Natural Science Foundation of China and other departments and units. On the basis of the nomination of relevant ministries and units, the National Space Administration comprehensively considers factors such as professional and academic achievements, and after extensive communication and full deliberation, experts are appointed to form a sample committee.

The charter stipulates that the sample committee can invite foreign experts in related fields to participate in the committee meeting on specific issues according to the needs of the work. The number of specially invited experts in each meeting generally does not exceed one third of the total number of committee members. Specially invited experts only participate in the review and voting of the projects involved.

The heads and representatives of the Ministry of Education, the Ministry of Science and Technology, the Ministry of Natural Resources, the Chinese Academy of Sciences, the National Natural Science Foundation of China and other relevant units, and the heads of relevant departments of the National Space Administration attended the meeting.”
 
http://www.cnsa.gov.cn/n6758823/n6758838/c6811505/content.html


5)  Europlanet Science Congress 2021 | Virtual meeting | 13 – 24 September 2021


ICE GIANT SYSTEM SCIENCE AND EXPLORATION
Abstract submission open until May 26
Conveners: D.H. Atkinson, O. Mousis, S.K. Atreya, T. Cavalie, K.E. Mandt, A. Probst, M. Hofstadter, L.N. Fletcher, J.-P. Lebreton

This session will cover all aspects of ice giant (IG) systems including (but not limited to) the atmospheric structure and composition, magnetospheres, interiors, satellites, and rings of the IGs. Interdisciplinary, cross-cutting themes of ice giant planet exploration, such as the relationship to exoplanetary science and connections to heliophysics are also included in the session. The session will comprise a combination of solicited and contributed oral and poster presentations on new, continuing, and future studies of the ice giant systems and the importance of the ice giants to  models of the formation and evolution of the giant planets and solar systems.

For more information, please email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



6) Online Training School RED’21  «  Rencontres Exobio pour Doctorants/Astrobiology Introductory Course »  - June 2021
The Training School RED’21  «  Rencontres Exobio pour Doctorants/Astrobiology Introductory Course »  will be organized on line from June 21st to June 25th, 2021: http://www.exobiologie.fr/red/index.php/en/

Lectures will be given in English. The 2021 school will be held online due to the current sanitary conditions.

THIS MEETING IS ADDRESSED TO:

• Any student preparing his PhD thesis in Astronomy, Geology, Chemistry, Biology or History/Philosophy of sciences in France or any other country.
• Any students or young scientist wishing to acquire an interdisciplinary training in astrobiology to complete their initial training and to be able to address issues about the origins of life on Earth, its evolution and its distribution in the Universe.

The program of RED’21/Astrobiology Introductory Course is complementary to that of RED’19, however it is not necessary to have followed it to participate in this new school.

Registration is free but mandatory.


7) Poste à temps plein à l’Observatoire royal de Belgique

Le poste
Dans  le  cadre  de  l’expérience  LaRa  à  bord  de  la  mission conjointe  ESA-Roscosmos ExoMars  2022, l’Observatoire royal de Belgique (ORB) recrute un/une:

Ingénieur(e)/scientifique de recherche en radioscience

Ce projet est financépar la Politique Scientifique Fédérale Belge (BELSPO) etle contrat initial est un temps plein d’au  moins  un  an  avec  possibilité  d’extension  jusqu’à  sept  ans  si  les  deux  parties  sont satisfaites et selon les financements disponibles.

Le cadre
Observatoire Royal de Belgique, Bruxelles, Belgique
L’ORB (https://www.astro.oma.be/en/) est un institut fédéral belgedans la banlieue arborée de Bruxelles (Uccle). Les avantages sociaux, le régime de pension et les conditions de travail suivent les règlements régissant l’emploi  contractuel  public  belge  (échellede  salaire  SW1  du  personnel scientifique).  Ceci inclut un  système flexible des horaires de travail et la possibilité de télétravail.

Le contexte
Vous ferez partie de l'équipe scientifique LaRa de l'ORB et apporterez votre soutien aux opérations et à l'analyse des données de LaRa (Lander Radioscience). LaRa est une expérience de radioscienceprésente sur la plate-forme de surface russe qui atterrira à la surface de Mars en juin-juillet 2023 avec la mission ExoMars 2022 de l'ESA-Roscosmos. L'instrument LaRa se compose d'un transpondeur en bande X accompagné d'un ensemble de trois antennes et de trois  câbles  RF,  le  tout  monté  sur  la  plateforme  de  surface  stationnaire  ExoMars.  Cet  instrument  est conçu pour mesurer avec une précision de quelques mHz le décalage Doppler induit par les variations de rotation et d'orientation de Mars sur un lien radio directavecla Terre. Le  principal  objectif  scientifique de  l'expérience  LaRa  est de contraindre la structure intérieure de Mars en mesurant précisément les nutations de l'axe de rotation de la planète. Les  mesures  de  LaRa  seront  également  utilisées  pour affiner  le  modèle  de  rotation  de  Mars  et  déduire  des contraintes sur la dynamique de son atmosphère (voir les détails sur l'expérience et l'équipe sur https://lara.oma.be ).

Tâches principales
Utiliser les logiciels complexes existants pour l'analyse des données LaRa.
Développer des logiciels et des outils opouraméliorer la chaîne de pré-et post-traitement de LaRa.
pour améliorer la stratégie des opérationsde LaRa.
pour demanderdes sessions d’observation de LaRa.
pour optimiserle retour scientifique de LaRa.
Interagir avec les scientifiques spécialistes de l’intérieur et de l’atmosphère pour interpréterles résultats de radioscience.
Appliquerles techniques de traitement du signal pour
améliorer la qualité du signal de LaRa.
proposer, implémenteret tester différentes techniques sur les données I/Q réelles et sur les données Doppler traitées.
effectuer des analyses trade-offet des simulations (HIL/IL) pour la prochaine génération LaRa.
Coordonner/réaliser  des  études  pour  relier  les  besoins  scientifiques  aux  développements techniques.
Écriredes documents de contrôle d’interface (ICD), des rapports annuels, des PV de réunions, des rapports d’avancement, des notes techniques, des articles scientifiques...
Rendre compte au chef du service “Systèmes de références et planétologie” et au PI de l’expérience LaRa.
Compétences scientifiques/techniques
Vous travaillerez dans le groupe de planétologiede l'ORB. Vous serez donc amené à interagir avec des experts en radioscience, en géodésie spatiale, en géophysique et en astrodynamique. Des connaissances dans certains de ces sujets scientifiques sont requises.
Expérience  dans  l'analyse  et  l'interprétation  des  donnéesde  radioscience fournies  par  les missions planétaires.
Expérience des systèmes RF et du traitement du signal.
Expérience dans la rédaction de documents et de publications scientifiques et techniques.
Expérience dans l'interface avec des équipes externes, en particulier avec des scientifiqueset les équipes d'ingénierie.
Une expérience dans les activités d'opérationsspatialesest un atout.
Une expérience en gestion est un atout.
Votre profil
Vous  êtes  une  personne  enthousiaste capable  de  prendre  des  initiatives  et  orienté  vers  les résultats.
Vous êtes autonome etavez l’esprit d’équipe.
Vous avez de bonnes capacités de communication.
Formation
Un diplôme de master en sciences ou en ingénierie est requis.
Une thèse de doctorat dans les domaines de la planétologie ou de l’ingénierie spatiale est privilégiée.

Conditions supplémentaires
Une connaissance  des missions martiennes  est  encouragée.  Une  expérience  dans  le  développement d'instruments pour les missions spatiales, leur fonctionnement et leur archivage est un atout.

Autres informations
La langue de travail au sein de l'équipe LaRa est l'anglais.
Parler russe est un atout.

Comment postuler?
Envoyez  votre  CV  accompagné  d'une  lettre  de  motivation  et  si  possible  de  deux  ou  trois  références (toutes  en  format  PDF)  avant  le  25  avril  2021  à  Véronique  Dehant  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.,  Chef  de  la Direction   Opérationnelle   'Systèmes   de   Référence   et   Planétologie'   et   à   Sébastien   Le   Maistre Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Principal Investigator (PI) deLaRa.

L'évaluation des candidatures commencera en avril 2021.
Début de l'emploi le 1er juin 2021 ou plus tard.

8) Offre de thèse à l'IPGP: Full-sphere geodynamo simulations and their paleomagnetic implications
We are looking for a PhD student to investigate convection and dynamo action in the early Earth using numerical simulations.

The successful candidate will work in IPGP in Paris (France), starting in Fall 2021, and will be advised by Alexandre Fournier, Thomas Gastine and Maylis Landeau.

For more details, please see the pdf document at this link:
http://u.pc.cd/cuArtalK

Contact detail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


9) Offre de post-doctorat à l'Observatoire de Paris - Astrogeo

Here is  the formal opening of a 3 years post doc  in cyclostratigraphy for the Astrogeo project

in French : https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR8028-RACAMH-008/Default.aspx

in English : https://emploi.cnrs.fr/Offres/CDD/UMR8028-RACAMH-008/Default.aspx?lang=EN

Deadline for application is  May 11, 2021

Jacques Laskar


10) 4 offres de thèse au Laboratoire Magmas et Volcans de Clermont-Ferrand

Quatre offres de thèse sont à pourvoir via le programme Laboratoire d'excellence ClerVolc.
Les sujets vont de la volcanologie à la formation des atmosphère planétaires :

http://clervolc.uca.fr/recruitment/

Julien Monteux



11) Offre de thèse au LAB

Constraining the origin of Earth’s volatiles with dynamical simulations and isotopic measurements of noble gases in meteorites

Researchers: Sean Raymond (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Guillaume Avice (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), Eric Gilabert (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Context: Noble gases in Earth’s interior provide a strong constraint on the timing of our planet’s growth and the compositions of its building blocks. Mantle xenon has an isotopic signature distinct from that of atmospheric xenon. While the mantle’s Xe was sourced from material close to the Earth during its growth, atmospheric Xe included a component that was delivered by comets during the giant planets’ instability. We propose to build a suite of planet formation models that reproduce the inner Solar System, focusing on the timing of cometary bombardment under different assumptions. We will use laboratory measurements of Xe isotopes in different meteorite samples to establish the nature of the potential building blocks of the terrestrial planets. Finally, we will use these measurements (supplemented by values from the literature) to constrain the possible growth history of Earth and dynamical history of the Solar System.

PhD project: The student will spend roughly two-thirds of their effort building and refining models of Solar System formation, with a specific focus on the source material incorporated into the Earth and the timing of cometary impacts.  The other one-third will be dedicated to laboratory measurements of noble gases in selected meteorites and their analysis.  The student will be housed in the Laboratoire d'Astrophysique de Bordeaux (advised by Sean Raymond) and will collaborate with Guillaume Avice at the Institut de Physique du Globe de Paris and Eric Gilabert at the Centre d’Etudes Nucléaires de Bordeaux-Gradignan.  

Qualifications: The applicant should have a master's degree in astrophysics or a related field.  We are especially interested in candidates with expertise in numerical methods and computing and an interest in laboratory measurements.

Full scientific details can be downloaded here.

To apply: Please send a CV and a short statement of interest to Sean Raymond (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) by May 15th.

Website: https://astrophy.u-bordeaux.fr/phd-offer-constraining-the-origin-of-earths-volatiles-with-dynamical-simulations-and-isotopic-measurements-of-noble-gases-in-meteorites/


12) Thèse, HDR, Séminaire, Cours en ligne

a) Nous ne vivrons pas sur Mars, ni ailleurs  – Webinaire de la Société Française d’Exobiologie le jeudi 20 Mai à 17h

La Société Française d’Exobiologie vous invite à un nouveau webinaire qui aura lieu le jeudi 20 Mai à 17h. A cette occasion, Sylvia Ekström, collaboratrice scientifique à l’Université de Genève, discutera des difficultés, voire de l’impossibilité, de voyager et vivre sur d’autres planètes.
Nous ne vivrons pas sur Mars, ni ailleurs

“Mars peut-elle devenir une planète B pour l’humanité ? Derrière cette question se cache la notion d’habitabilité d’une planète, une notion que certains milliardaires farfelus prennent un peu trop à la légère en annonçant la colonisation de Mars pour le siècle prochain. Nous passerons en revue les écueils qui se dressent entre nous et le sable rouge, à commencer par les dangers du voyage. Une espèce peut-elle vivre ailleurs que sur la planète qui l’a fait apparaître ? Nous verrons que le paradoxe de Fermi a peut-être une solution extrêmement simple et évidente.”

Webinaire donné en lien avec l’ouvrage éponyme (https://www.editionsfavre.com/livres/nous-ne-vivrons-pas-sur-mars-ni-ailleurs/)

Inscription obligatoire :

https://zoom.us/meeting/register/tJMuc-GhrTwoHNWWt2GBZRImVStNYfJT0fap

Après votre inscription, vous recevrez un e-mail de confirmation contenant les instructions pour rejoindre la réunion.

1) Journées de la SF2A | 7-11 juin 2021 | Virtuel

Les inscriptions aux Journées de la SF2A sont maintenant ouvertes, via le site CarbonFreeConf. Pour participer à  ces journées, il faudra être à jour de vos cotisations, l’inscription étant gratuite pour les doctorants.

Le site des journées se trouve ici:  https://www.carbonfreeconf.com/website/134/home

Toutes les infos pour s’inscrire sont ici: http://sf2a.eu/spip/IMG/pdf_Petit_guide_de_participation_aux_journees_SF2A_2021.pdf

Quelques ateliers d'intérêt spécifique pour la communauté PNP:
Atelier Général du PNP : Le Programme National de Planétologie organise un atelier "blanc" couvrant toutes les thématiques Astronomie et Astrophysique couvertes par le PNP. Ces thématiques comprennent :
L'observation et la modélisation de la formation des systèmes planétaires;
L'étude des propriétés des divers objets qui les constituent, exoplanètes, planètes et petits corps;
La compréhension du comportement et de l'évolution des objets individuellement, et des systèmes planétaires dans leur ensemble.

Pour chacun de ces aspects, des présentations d'études théoriques, observationnelles ou de simulations numériques sont les bienvenues pour présenter à l'ensemble de la communauté française la diversité des travaux réalisés dans tous les thèmes de la planétologie, quelque soit leur approche méthodologique.
Demain l’ELT ! Quelle science dans quel contexte dans les années 2030: Cet atelier multi-PN et pluriannuel propose de préparer la communauté astronomique à l'arrivée de l'Extremely Large Telescope (ELT), qui sera le plus grand télescope optique au monde et dont la première lumière est attendue pour fin 2025. Nous souhaitons en 2021 traiter particulièrement de l’ELT dans le paysage observationnel global à l’horizon 2027-2030.
Joint workshop SFE-PNP: Extraterrestrial materials, samples return missions and implications for Exobiology : In the context of the exogenous delivery of volatiles (water and organic matter) on telluric planets, missions of sample return, essentially from asteroids, as well as the study of meteoritic matter, are considered as of prime importance to assess the possible role of such materials on the emergence of prebiotic chemistry on telluric planets. This joint workshop SFE-PNP will focus on the nature, possible origin and evolution of the organic matter within small bodies of the Solar System. With the recent successes of Hayabusa 1 and 2 and the on-going mission OSIRIS-REx, this decade is opening a new era in analyzing in unprecedented detail in the laboratory reasonably large amounts of primitive materials collected in-situ.   
Cinquième réunion des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193): Bienvenue à la réunion biennale des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193). Elle vise à faire se rencontrer leurs utilisateurs, et à présenter les évolutions des télescopes et de leurs instruments ainsi que les résultats scientifiques qui y ont récemment été obtenus
Atelier Général de l'AS SKA : SKA, son éclaireur français NenuFAR, et ses précurseurs: SKA permettra des avancées décisives en physique et astrophysique. Cet atelier vise à faire une revue des activités scientifiques et techniques autour de ce projet, que ce soit la science avec SKA, la mise en service récente de son éclaireur français NenuFAR, les activités concernant les précurseurs internationaux comme MeerKAT ou ASKAP, ou les travaux menés autour de la radioastronomie en général
Détecter et caractériser des exoplanètes en présence d’activité stellaire:  De nombreuses missions spatiales (PLATO, JWST, ARIEL) et au sol (ESPRESSO, SPIROU) ont pour objectif de découvrir et caractériser des planètes semblables à la Terre. La réussite de cet objectif dépend de notre compréhension des phénomènes d’activité stellaire. Cet atelier propose de réunir la communauté stellaire et d'exoplanétologie afin de discuter de cette problématique, défi de cette décennie.
Relevés photométriques grand champ II: Suite au succès de l'atelier tenu lors de la SF2A 2018 et de l’avancée rapide du sujet, ce second atelier rassemblera de nouveau la communauté française impliquée sur les grands relevés photométriques grand champ optique et proche infrarouge présents (Gaia, DES, DECaLS, HSC, UNIONS-CFIS, etc.) et futurs (Euclid, Rubin-LSST, etc.) pour dresser un bilan de la science et des méthodes.
Magnétosphères (exo-)planétaires comparées : Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.Les résultats et les questions sur la nature et la dynamique des différents types de magnétosphères lors de leur interaction avec leur étoile hôte seront abordés autant que possible durant l'atelier proposé avec une approche comparée, et une large place sera laissée à la discussion pour favoriser les échanges entre les communautés terrestre, (exo-)planétaire, et astrophysique.


2) Special issue of Space Science Reviews on In Situ Exploration of the Ice Giants: Science and Technology
On 25–27 February, 2019, an international workshop on In Situ Exploration of the Ice Giants: Science and Technology was convened at the Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, France. Co-sponsored by CNRS, CNES, and JPL, the workshop was dedicated to scientific and technology topics relevant to future in situ exploration of ice giant planet atmospheres, including the overall need for and requirements of ice giant system exploration in the context of future ice giant, gas giant, solar system, and exoplanetary studies. The Workshop comprised 65 presentations separated into sessions dedicated to the context for ice giant exploration (giant planets, exoplanets, and origins), ice giant atmospheres (composition, structure, and dynamics), ice giant interiors, needed technologies (entry systems, and radioisotope power systems), instrumentation, and mission concept options. A special issue of Space Science Reviews was recently published comprising papers based on presentations and discussions from the Marseille 2019 meeting. The special issue includes timely and comprehensive reviews of the status of science, instrumentation, mission concept, and technology topics relevant to the exploration of ice giant planet atmospheres with entry probes, including key scientific questions, how to achieve them, and technology challenges.
 
The special issue of Space Science Reviews on In Situ Exploration of the Ice Giants: Science and Technology can be found at

https://link.springer.com/journal/11214/topicalCollection/AC_4a9035ab54970e9a8bd101f2782972b4/page/1

3) M5 Public Presentation - 29 April from 09:30 - 13:00 CEST
The registration is now open for the public presentation of the missions, EnVision and THESEUS, in competition for the M5 launch opportunity. The event will take place on 29 April from 09:30 - 13:00 CEST.   Please be aware that this will be held as a virtual event, considering ongoing travel restrictions across Europe.  No registration fee is required.

You can find further information and the registration form at the web page:   https://www.cosmos.esa.int/web/m5-public-presentation/

Following the registration, a link and instructions on how to join the event will be emailed to you.

We look forward to welcoming you to the M5 public presentations.

Best regards,

Sarah Cohen
Assistant Administrator
Strategy, Programme & Coordination Office (SCI-C)
Directorate of Science (D/SCI)


4) Offres de thèse au LPG (Nantes, Angers, Le Mans)
Six offres de thèses au Laboratoire de Planétologie et Géodynamique (Nantes, Angers, Le Mans) sont disponibles ici :
https://lpg-umr6112.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1605&Itemid=179&lang=fr
https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/egaal/copy_of_theses-2020


5) Exoplanets PhD positions in Geneva

The exoplanet team of the University of Geneva has an opening for two PhD positions to work on detection and characterization of exoplanets through high-precision radial velocity measurements. Focusing on the low-mass range of exoplanets and using the high-precision spectrographs CORALIE, HARPS, HARPS-N, ESPRESSO, and NIRPS, Geneva exoplanets team is strongly involved in blind radial-velocity surveys as well as in the follow-up of transiting candidates from NGTS, K2 and TESS photometric surveys.

One PhD project, supervised by Prof. François Bouchy, is linked to the study of the properties of transiting planets with a specific focus on warm-transiting planets orbiting low-mass red dwarfs (M-type stars). The PhD student will be involved in the radial velocity follow-up, mass and density measurement of TESS and K2 transiting candidates using HARPS and the Near-InfraRed Planet Searcher (NIRPS), a new near-infrared spectrograph which will be soon installed on the 3.6m ESO telescope. The PhD assistant will be in charge to establish the performances of NIRPS, to select and to vet transiting candidates, to schedule NIRPS observations, to model and analyze the data, and to interpret planets properties.

The second PhD project, supervised by Prof. Stéphane Udry and Prof. Damien Ségransan, is linked to the blind search for exoplanets using the radial-velocity technique with both of CORALIE and NIRPS. First, the PhD assistant will work on the improvement of the detection capacities of the historical CORALIE planet search survey by implementing latest generation of data reduction tools developed in the context of HARPS and ESPRESSO. In addition to monitoring the progresses of the ongoing survey, the candoc will search for giant planets and brown dwarfs on a subsample of active stars for which the data analysis will be fine-tuned. Finally, the candidate will participate to the operations and exploitation of the NIRPS program, in particular to the RV blind search for low-mass planets orbiting M dwarfs.

The selected applicants are expected to work on: the optimization of the data-reduction, calibration and RV-extraction from both visible and near-infrared high-resolution spectrographs; the mitigation of the stellar activity; the combination of RV data with photometric, astrometric and direct imaging measurements, including dynamical developments for the characterization of multi-planetary systems. They will be strongly involved in the science exploitation of large programs and guarantee observing time of aforementioned spectrographs and in the development of specific tools for the Data and Analysis Center for Exoplanets (DACE) for validation and combined analysis of exoplanets.
 
The Department of Astronomy of the University of Geneva offers a modern and vibrant work environment, with a wide range of activities including theory, numerical simulations, observations and instrumental developments in the domains of exoplanets, stellar physics, galactic dynamics, observational cosmology and high-energy astrophysics. The exoplanet team is especially well renown, with strong involvement in planet detection, the determination of the planet physical properties, the characterization of planet atmospheres, and the development of an associated world-class instrumentation. We are also co-leading the Swiss-wide National Centre of Competence in Research (NCCR) PlanetS, dedicated to the study of the origin, evolution, and characterization of planets inside and outside our Solar System. The applicant will also have the opportunity to develop collaborations with members of PlanetS.
 
The applicants are required to have a Master in Astrophysics. Proficiency in Python programming, signal processing and strong interest in data sciences and applied mathematics are considered as a plus. These four-year PhD positions are founded by Swiss National Science Foundation with a gross salary around 50,000 CHF a year. The positions are available 2021 July 1st. The University is actively seeking to increase the numbers of women in physics and hence women are strongly encouraged to apply. Interested applicants should send (in a single pdf file) a curriculum vitae, academic transcripts, a motivation letter including information on skills and previous experience, names of people who can be contacted for a letter of recommendation, and the contact details to Prof. François Bouchy and Prof. Stéphane Udry, at the Astronomy Department of Geneva University, before 10th May 2021. 

Download/Website:     http://www.exoplanets.ch/         http://nccr-planets.ch/
Contact:  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

6) A 2-year postdoctoral position on the VLT/HiRISE project at LAM (France)
HiRISE implements a fiber optics coupling between the exoplanet imager SPHERE and the high-resolution spectrograph CRIRES+. It will enable the characterisation of directly-imaged exoplanets in the H-band with a large expected gain in SNR compared to CRIRES+ in standalone (Otten et al. 2021; https://ui.adsabs.harvard.edu/abs/2021A%26A...646A.150O/abstract). The project is starting its integration and testing phase in Europe before its installation at the VLT in 2022, and the beginning of science observations shortly afterwards.

We are looking for a postdoctoral researcher who will be working with the HiRISE team on the scientific validation of the instrument, on the preparation of the observing program, and on the analysis and interpretation of the first on-sky data. Applications sent before Friday 14 May 2021 will receive full consideration, but the position will remain open until filled. The expected start date is between September and November 2021.

https://euraxess.ec.europa.eu/jobs/621889


7) Recrutement Astronaute européen

Ils sont 10 Français, femme et hommes, à avoir déjà voyagé dans l’espace. Et si c’était votre tour ?

Pour la première fois depuis 2008, vous avez l’occasion de saisir votre chance cette année en présentant votre candidature entre le 31/03/2021 et le 28/05/2021 à la campagne de recrutement du corps des astronautes européens. L’ESA sélectionne entre 4 et 6 astronautes titulaires et une vingtaine de réservistes. Les futurs astronautes séjourneront à bord de l’ISS, voleront vers la Lune et prépareront les futures missions habitées vers Mars. Un programme de rêve à vivre aux côtés de la génération actuelle dont fait partie Thomas Pesquet !

La France participe à cette campagne de l’ESA pour sélectionner les femmes et les hommes qui s’inscriront à leur tour dans la grande aventure humaine et scientifique du vol habité. Si vous en faites partie, vous permettrez à notre pays de prendre toute sa part dans les grandes missions d’exploration à venir, et vous contribuerez au développement des compétences françaises au plus haut niveau.

https://cnes.fr/fr/nous-rejoindre/postuler/serez-vous-le-prochain-astronaute-francais


8) Post-Doc Position at Stony Brook for Mars 2020
Required Qualifications (As evidenced by an attached resume):
Doctoral Degree  (Foreign equivalent or higher degree) in Planetary Science, Geoscience or closely related field by preferred start date of September 2021.
Preferred Qualifications:  
Experience analyzing sedimentary geochemical and mineralogical data as demonstrated through publication and/or theses. Experience analyzing Mars mission data as demonstrated through publication and/or theses. Experience analyzing Mars rover mission (Sojourner, Spirit, Opportunity, Curiosity, Perseverance) geochemical, mineralogical and imaging data as demonstrated through publication and/or theses. Experience taking part in Mars rover or other planetary mission remote operations.

Brief Description of Duties:  The Postdoctoral Associate will assist the Principal Investigator in the Department of Geosciences.  The successful candidate will carry out remote operations for the PIXL and Supercam instruments on the Mars 2020 Perseverance rover currently operating on Mars and carry out sedimentary geology research using Perseverance returned data and ensure that all data analyses are appropriately conducted following the policies and procedures of Stony Brook University.
Assist the Mars 2020 science and engineering teams with remote operations of the Perseverance rover, and the PIXL and SuperCam instruments in particular.
Carry out the analysis of data relevant to the sedimentary geology (e.g., geochemistry, spectroscopy, images) of Jezero crater, Mars that are returned by the various science and engineering instruments onboard the Perseverance rover.
Participate/assist in manuscript writing for publication in scientific journals and/or presentations. May also assist in grant writing.
Other duties as assigned, which may include attending scientific conferences, rover and instrument science team meetings and EPO activities

Special Notes: This is a full time appointment. FLSA Exempt position, not eligible for the overtime provisions of the FLSA. Minimum salary threshold must be met to maintain FLSA exemption.

https://stonybrooku.taleo.net/careersection/2/jobdetail.ftl?job=2100654&tz=GMT-04%3A00&tzname=America%2FNew_York

1) Journées de la SF2A | 7-11 juin 2021 | Virtuel

Les inscriptions aux Journées de la SF2A sont maintenant ouvertes, via le site CarbonFreeConf. Pour participer à  ces journées, il faudra être à jour de vos cotisations, l’inscription étant gratuite pour les doctorants.

Le site des journées se trouve ici:  https://www.carbonfreeconf.com/website/134/home

Toutes les infos pour s’inscrire sont ici: http://sf2a.eu/spip/IMG/pdf_Petit_guide_de_participation_aux_journees_SF2A_2021.pdf

Quelques ateliers d'intérêt spécifique pour la communauté PNP:
Atelier Général du PNP : Le Programme National de Planétologie organise un atelier "blanc" couvrant toutes les thématiques Astronomie et Astrophysique couvertes par le PNP. Ces thématiques comprennent :
L'observation et la modélisation de la formation des systèmes planétaires;
L'étude des propriétés des divers objets qui les constituent, exoplanètes, planètes et petits corps;
La compréhension du comportement et de l'évolution des objets individuellement, et des systèmes planétaires dans leur ensemble.

Pour chacun de ces aspects, des présentations d'études théoriques, observationnelles ou de simulations numériques sont les bienvenues pour présenter à l'ensemble de la communauté française la diversité des travaux réalisés dans tous les thèmes de la planétologie, quelque soit leur approche méthodologique.
Demain l’ELT ! Quelle science dans quel contexte dans les années 2030: Cet atelier multi-PN et pluriannuel propose de préparer la communauté astronomique à l'arrivée de l'Extremely Large Telescope (ELT), qui sera le plus grand télescope optique au monde et dont la première lumière est attendue pour fin 2025. Nous souhaitons en 2021 traiter particulièrement de l’ELT dans le paysage observationnel global à l’horizon 2027-2030.
Joint workshop SFE-PNP: Extraterrestrial materials, samples return missions and implications for Exobiology : In the context of the exogenous delivery of volatiles (water and organic matter) on telluric planets, missions of sample return, essentially from asteroids, as well as the study of meteoritic matter, are considered as of prime importance to assess the possible role of such materials on the emergence of prebiotic chemistry on telluric planets. This joint workshop SFE-PNP will focus on the nature, possible origin and evolution of the organic matter within small bodies of the Solar System. With the recent successes of Hayabusa 1 and 2 and the on-going mission OSIRIS-REx, this decade is opening a new era in analyzing in unprecedented detail in the laboratory reasonably large amounts of primitive materials collected in-situ.   
Cinquième réunion des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193): Bienvenue à la réunion biennale des utilisateurs des télescopes français (TBL/OHP193). Elle vise à faire se rencontrer leurs utilisateurs, et à présenter les évolutions des télescopes et de leurs instruments ainsi que les résultats scientifiques qui y ont récemment été obtenus
Atelier Général de l'AS SKA : SKA, son éclaireur français NenuFAR, et ses précurseurs: SKA permettra des avancées décisives en physique et astrophysique. Cet atelier vise à faire une revue des activités scientifiques et techniques autour de ce projet, que ce soit la science avec SKA, la mise en service récente de son éclaireur français NenuFAR, les activités concernant les précurseurs internationaux comme MeerKAT ou ASKAP, ou les travaux menés autour de la radioastronomie en général
Détecter et caractériser des exoplanètes en présence d’activité stellaire:  De nombreuses missions spatiales (PLATO, JWST, ARIEL) et au sol (ESPRESSO, SPIROU) ont pour objectif de découvrir et caractériser des planètes semblables à la Terre. La réussite de cet objectif dépend de notre compréhension des phénomènes d’activité stellaire. Cet atelier propose de réunir la communauté stellaire et d'exoplanétologie afin de discuter de cette problématique, défi de cette décennie.
Relevés photométriques grand champ II: Suite au succès de l'atelier tenu lors de la SF2A 2018 et de l’avancée rapide du sujet, ce second atelier rassemblera de nouveau la communauté française impliquée sur les grands relevés photométriques grand champ optique et proche infrarouge présents (Gaia, DES, DECaLS, HSC, UNIONS-CFIS, etc.) et futurs (Euclid, Rubin-LSST, etc.) pour dresser un bilan de la science et des méthodes.


2) ARES: Ariel Retrieval of Exoplanets School - Exoplanetary Atmospheres: From 1D to 3D Models | Biarritz | 2-11 octobre 2021
Après le succès de l’école ARES en 2019, la deuxième école Ariel de Biarritz se tiendra du 2 au 11 octobre 2021. Elle accueillera une vingtaine de doctorants ou postdoctorants et comprendra des cours généraux sur le sujet de la modélisation des exoplanètes et des sessions pratiques pour se former aux simulations numériques dans le domaine.

Détails et inscription décrits sur le site http://www.iap.fr/useriap/beaulieu/ARIEL/ARIEL-School2021-index.html

After the success of the first ARES school in September 2019, the second Ariel school of Biarritz will be held in Biarritz from 2 to 11 October 2021. The school is open to PhD students and post-doctoral researchers, with a total headcount of 20 participants. Teaching will be presented by researchers and professors of the field, with training sessions supported by young research scientists involved in the development of the models.

For details and registration see http://www.iap.fr/useriap/beaulieu/ARIEL/ARIEL-School2021-index.html

3) Appel à volontaires pour l'OPC de l’ESO - 2021
Si vous souhaitez vous porter volontaire pour être membre de l'OPC (pour servir dans le comité des programmes de l’ESO pour la période P109-110), svp rendez-vous avant le vendredi 1er avril au sondage suivant (pour fournir les informations nécessaires) :

https://questionnaires.obspm.fr/index.php/556576?lang=fr

Vous serez alors mis dans une base de données et c'est l'ESO qui au final vous contactera au besoin. Notez que si vous avez été membre de l'OPC pendant les 5 dernières années, vous n'êtes pas éligibles.

Merci beaucoup à celles et ceux d'entre vous qui se sont déjà porté(e)s volontaires et/ou qui ont déjà participé !

Transmis par Philippe Salomé ( Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) pour le User Committee de l’ESO.

4) Appel d'offres télescopes nationaux 2021B
L’appel d’offre pour les observations sur les télescopes de 2-m, OHP-193 et TBL, pour le semestre 2021B  est sorti : https://programmes.insu.cnrs.fr/actualite/appel-doffres-telescopes-nationaux-2eme-semestre-2021/.

Date limite de réponse : 20 avril 2021, midi (heure de Paris)


5) Offre de thèse Institut de Physique de Rennes | Understanding hot-Jupiter exoplanets: high-sensitivity spectroscopy of non-equilibrium molecules
PhD supervisors: Lucile Rutkowski (CNRS researcher) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Robert Georges (professor UR1) – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

General context: The group of laboratory astrophysics, whithin the department of molecular physics (https://ipr.univ- rennes1.fr/en/molecular-physics-department), employs 24 tenured staff and 20 PhD students and postdoctoral researchers. We are developping among other high-resolution and high-sensitivity spectrosocpic techniques with the purpose of studying molecules of astrophysical interest in extreme conditions of temperature and pressure. These techniques are based on optical cavities, which enhance the interection length between the laser and the gaseous sample, and on infrared high-resolution laser sources as continuous wave diodes or optical frequency combs. Most of our works use hypersonic flows to reach rotational temperatures lower than 50 K.

PhD project: The discovery of massive exoplanets orbiting close to their star has revive the need for reliable high-temperature spectroscopic data. These exoplanets, so-called hot- Jupiters, are characterized by surface temperatures ranging from 1000 to 2000 K and are at one of the main scientific targets of the James Webb space telescope (NASA, to be launched in 2021) and of the ARIEL mission (ESA, predicted launch in 2028). These two space missions will record spectra originating from the atmospheres of hot-Jupiters across most of the infrared spectral range. Exploiting these spectra is going to require a precise knowledge of the absorption spectrum of the species expected in such environments (e.g. CO, H2O, CH4 and hydrocarbons). However, such data is also challenging to obtain in a laboratory at such temperatures because of the risk of breaking the molecules due to the heat and because the resulting spectra are generally highly congested, which prevents further assignment of the observed absorption lines. Our approach involves heating the molecules in gas phase in a reservoir – where they are at the thermodynamic equilibrium – and then to cool down by expanding the gas in a hypersonic chamber, which will cool down very efficiently the rotational degrees of freedom of the molecules but the vibrational ones. This method allows obtaining a highly simplified absorption spectrum which can later be simulated line by line to assign the molecular levels. Our previous works1 have demonstrated the efficiency of this approach to understand the high-temperature spectrum of methane. The new project will aim at carrying on this study while broadening its scope to larger hydrocarbons. It will also involve the development of new spectrometers to increase the accessible spectral range and the precision of the measurements. One of the experimental tasks will focus on the coupling of a femtosecond laser source, which spectrum is an optical frequency comb2, with a hypersonic flow.

Qualifications: The applicant should have a master degree in physics or equivalent. The project will require a strong experimental involvement (vacuum techniques, infrared optics, lasers, electronics) but also a real drive in the theoretical understanding of the measured data. Qualifications in Matlab, Python and/or Labview programming, in optics and in laser- based absorption spectroscopy will be highly appreciated.

https://theses.doctorat- bretagneloire.fr/3m/


6) Offres de thèse au LPG
a) Dépendance des régimes de dynamo à l'amplitude d'hétérogénéité du flux de chaleur à la limite noyau-manteau
L'hétérogénéité thermique du manteau inférieur peut fortement affecter les propriétés de la dynamique du noyau et la géodynamo. La propriété la plus fondamentale des modèles de dynamo est leur régime, c'est-à-dire si le champ magnétique généré est dominé par le dipôle ou il inverse (Christensen et Aubert, 2006). Cette proposition de thèse vise à établir les ingrédients nécessaires pour chaque régime de dynamo, en tenant compte de l'amplitude de la variabilité latérale du flux de chaleur à la limite noyau-manteau. Un grand ensemble de modèles géodynamo avec un flux de chaleur à la limite externe hétérogène déduit des modèles de tomographie sismique du manteau inférieur sera exécuté et analysé. L'objectif est d'établir la dépendance des régimes de dynamo, en particulier le passage des modèles non inverseurs dominés par le dipôle aux modèles inverseurs multipolaires, sur les paramètres de contrôle de la dynamo, en particulier l'amplitude de l'hétérogénéité du flux de chaleur à la limite noyau-manteau. Le candidat doit avoir une formation fondamentale en géophysique et des compétences informatiques de base. Le mode de recrutement est une allocation ministérielle attribuée par l'université de Nantes. Pour plus d'informations, veuillez contacter Hagay Amit (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/egaal

b) Étude du comportement géochimique des éléments multivalents lors de la genèse et de l’évolution des magmas: implications pour l’état Redox du manteau terrestre

Encadrement : Antoine Bézos (directeur de thèse), MCF LPG Nantes (antoine.bezos@univ- nantes.fr), Vincent Fernandez (co-directeur), IR IMN (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Résumé :
L’état Redox du manteau est un des paramètres majeurs qui contrôle l’évolution physico- chimique de la Terre. Cet état Redox est communément relié à l’expression thermodynamique de la fugacité d’oxygène (fO2) est estimé à partir de l’étude des produits de la fusion partielle du manteau. La fO2 du manteau contrôle en effet l’état de valence des éléments sensibles aux conditions redox et par incidence, leurs comportements géochimiques lors de la genèse et de l’évolution des magmas (coefficients de partage, solubilité, volatilité). Ainsi, de nombreux oxybaromètres ont été développés pour déterminer la fO2 des magmas à partir des mesures de valences, de concentrations ou de compositions isotopiques des éléments sensibles aux conditions redox (Fe, V, S, etc.). L'opinion dominante est que les variations de fO2 mesurées dans les laves d’arcs, de points chauds et de dorsales océaniques sont directement héritées de l’état Redox de leurs sources. Cependant, les résultats contradictoires pour certains de ces oxybaromètres tendent à remettre en question le postulat d’équilibre Redox entre les magmas et leur sources, laissant ainsi le rôle principal aux processus de différenciations magmatiques.
Ce travail de thèse a pour objectif de contraindre la géodynamique de l’état Redox du manteau terrestre, en se basant sur une étude multi-outils de la fO2 des magmas couplée à la modélisation des équilibres redox entre les magmas et leurs sources.
Le fer étant le seul élément majeur possédant plusieurs états de valences dans les roches magmatiques, une attention particulière lui sera porté. Il sera développé une méthode novatrice d’analyse de l’état d’oxydation du fer dans les verres et minéraux magmatiques, par spectroscopie de photoélectrons par rayon X (XPS). Conjointement à ce travail, des analyses similaires seront réalisées par chimie humide et spectroscopie XANES – deux méthodes communément utilisées en Sciences de la Terre. Les possibles biais analytiques inhérents à chacune de ces méthodes seront discutés afin d’accorder ces différentes approches analytiques. Les analyses géochimiques des éléments en trace sensibles aux conditions redox (V, S, Cr, Cu, etc.) seront réalisées par ICP-AES, ICP-MS, LA-ICP-MS et, le cas échéant, par MC-ICP-MS pour les analyses isotopiques (Fe, V). Cette approche géochimique « multi-outils » sera dans un premier temps exploitée sur des échantillons de verres magmatiques, puis dans un second temps elle sera adaptée aux échantillons de roches magmatiques afin d’étendre les domaines d’applications de ces outils géochimiques(roches cristallines actuelles et anciennes). Les collections d’échantillons seront choisies dans les principaux contextes géodynamiques afin d’explorer les processus magmatiques dominants. Des résultats préliminaires indiquent par exemple l’importance des processus d’interaction magma-roche dans les zones à faible productivité magmatique. Enfin, il sera développé un modèle de fusion partielle qui tient compte du partage des éléments multivalents entre les phases solides et liquides. Ainsi, les équilibres Redox entre les magmas et leurs sources seront discutés sur la base des données acquises et des modèles établis.
Personne à contacter : Antoine Bézos

https://theses.doctorat-bretagneloire.fr/egaal

7) PhD position in LATMOS, Guyancourt - Étude des composés volatiles dans l'atmosphère de Titan
L'atmosphère de Titan, principal satellite de Saturne, est unique dans le système solaire de par la richesse de la chimie organique s'y développant. Cette chimie, issue de la photolyse de l'azote et du méthane à haute altitude, abouti à la formation d'une grande diversité de molécule organiques dans l'atmosphère. Cette atmosphère est également le siège d'un cycle des hydrocarbures (principalement méthane et éthane) similaire au cycle hydrique sur Terre, modifiant profondément la composition et la dynamique de la basse atmosphère, aboutissant à des précipitations et la formation de lacs d'hydrocarbures à la surface de Titan.
La mission Cassini-Huygens a utilisé un ensemble de techniques pour observer Titan et en améliorer notre compréhension, de la spectroscopie à distance à l'échantillonnage in-situ de la haute atmosphère (Owen, 2005). Mais plus d'une décennie plus tard, les mesures faites par la sonde Huygens lors de sa descente vers Titan restent les seules données disponibles de la basse atmosphère de Titan. Il est donc crucial de maximiser le retour scientifique des instruments pour caractériser l'environnement rencontré par l'atterrisseur. Cela est d'autant plus le cas aujourd'hui puisque la future mission Dragonfly a été sélectionnée par la NASA pour retourner étudier la composition de la surface et basse atmosphère de Titan d'ici quelques années.
Dans les données de la mission Cassini, l'instrument Gas Chromatograph Mass Spectrometer (GCMS), a effectué plusieurs centaines de mesures par spectrométrie de masse en dessous de 150km d'altitude et jusqu'à la surface, dans les couches trop denses pour être mesurées depuis l'orbite. Cependant, ces données n'ont à ce jour jamais fait l'objet d'une ré analyse poussée pour y identifier, et quantifier, tous les composés atmosphériques mineurs visibles dans les spectres pris par GCMS, dont plus de 60% des pics n'ont pas encore été identifiés.

Mission et activités de la thèse de doctorat:

Dans le but de préparer les futures analyses de la mission Dragonfly, cette thèse s'attachera à ré-analyser dans un premier temps les données acquises par GCMS pour identifier et quantifier les espèces traces contribuant aux spectres observés pendant la descente de Huygens. Cela est maintenant rendu possible grâce au développement récent de nouvelles méthodes de traitement du signal pour la spectrométrie de masse développées au LATMOS. Selon l'avancement du projet et les envies du doctorant ou de la doctorante, il est également envisageable de développer un modèle de désorption des composés à la surface de Titan qui, comparé aux résultats de l'instrument GCMS, permettra de remonter à la composition de la sous-surface.

Les profils verticaux obtenus seront ensuite interfacés via des collaborations avec les données obtenues à haute altitude par d'autres instruments de Cassini, afin d'obtenir une vision complète de la colonne atmosphérique des espèces volatiles dans l'atmosphère de Titan. Ces données permettront également de préparer en détails les mesures du futur spectromètre de masse à bord de la mission Dragonfly dont le co-encadrant de cette thèse, Pr. Cyril Szopa, est un des Co-Investigateurs.

https://emploi.cnrs.fr/Offres/Doctorant/UMR8190-THOGAU-001/Default.aspx


8) Thèse, HDR, Séminaires, Cours en ligne

a) Soutenance de HDR de Sébastien Besse (ESA) | Spectral and morphological properties of airless planetary surfaces as tracer of their evolution | 30 mars 2021 - 15h

https://us02web.zoom.us/j/81160013500?pwd=d0dFNzV5a1hrM2UvNVRtanpjK3hXQT09
Les surfaces planétaires des lunes, des astéroïdes, des comètes et des planètes sont
extrêmement différentes et reflètent leurs différentes étapes de formation et d’évolution.
Les compositions chimiques, les formations géologiques et les propriétés physiques des
surfaces planétaires sont des atouts remarquables et disponibles pour reconstruire l’histoire
de ces objets. Mes recherches portent sur la compréhension des différentes propriétés de
ces surfaces afin de dessiner une vue plus avancée et plus complète du Système Solaire,
avec l’objectif d’isoler éventuellement les aspects les plus primitifs pour mieux comprendre
la formation des surfaces planétaires. Les processus tels que les impacts et le volcanisme
sont fondamentaux à tous ces objets et leurs comparaisons directes aident à interpréter la
spécificité de chaque objet. De même que l’analyse des formations géologiques sur les petits
corps, je compare les processus volcaniques sur la Lune et Mercure pour mieux décrire les
ressemblances et / ou différences sur la formation et l’évolution des surfaces planétaires. Pour
réaliser ces comparaisons, j’analyse minutieusement les observations du visible au proche
infrarouge renvoyées par les instruments de télédétection et j’en extrais les singularités.


Planetary surfaces ranging from moons, asteroids, comets and planets are extremely
different and reflect various steps of the object’s formation and evolution. Chemical
compositions, geological landforms and physical properties of planetary surfaces are remarkable
assets available to reconstruct the history of these objects. My research focuses on understanding
the various properties of those surfaces in order to draw a more advanced and comprehensive
view of the Solar System, with the objective of possibly isolating the most primitive aspects
to shed light on the formation of planetary surfaces. Processes such as impacts and volcanism
are fundamental for all those objects, and their direct comparisons help to interpret the
specificity of each object. Similarly to analysing morphological landforms on small bodies, I
compare volcanic processes on the Moon and Mercury to better describe the resemblances
and/or differences on the formation and evolution of planetary surfaces. To achieve those
comparisons, I meticulously analyse the visible to near-infrared observations returned by
remote sensing instruments, and extract peculiarities.

Sous-catégories